Groupe d'Entraide G.E.M.E.

1085, boul. Sainte-Foy bur. 232

Longueuil QC    J4K 1W7

450 332-4463   Sans frais : 1 866 443-4363

L’ANXIÉTÉ, UNE ÉMOTION À APPRIVOISER

Quelle différence y a-t-il entre la peur et l’anxiété ?

La peur est une émotion normale et peut même être saine. Elle est utile et appropriée devant un danger physique réel. Elle nous pousse à vérifier et à agir (ex. : vérifier les autos lorsque nous traversons la rue ou être vigilant devant un bruit sec soudain). Elle peut nous sauver la vie!

Cette émotion constitue la réponse à un stimulus extérieur. Toute une série de réactions en chaîne (chimiques, physiologiques et psychologiques) s’installe dans notre corps afin de nous permettre de réagir le plus adéquatement possible face à un danger.

L’anxiété est définie comme une sensation de danger imminent alors qu’il n’y a pas de menace extérieure réelle. Elle est causée par 2 idées :

  • Je sens un danger qui me menace
  • Je ne me sens pas capable d’y faire face


L’anxiété regroupe des symptômes émotionnels, somatiques, cognitifs et comportementaux.

Au GROUPE D’ENTRAIDE G.E.M.E., nous sommes persuadés que l’être humain possède les ressources et la force intérieure nécessaires afin d’améliorer grandement sa qualité de vie.

L’anxiété et les réactions psychologiques

Le niveau d’anxiété vécu varie selon la perception que nous avons de la situation et l’anticipation que nous élaborons face à cette situation, que ce soit des difficultés relationnelles, un travail trop exigeant, la maladie, la perte d’un emploi ou d’un être cher, un accident de travail, un traumatisme, une faillite, etc.

Chaque individu répond différemment devant une situation. Certains facteurs comme les composantes génétiques ou familiales influencent nos décisions et nos réactions (ex. : un parent surprotecteur ou anxieux ou trop autoritaire).

Lorsque la situation difficile se répète jour après jour, semaine après semaine et que notre perception du danger est accompagnée d’un sentiment d’impuissance, nous vivons alors une émotion reliée à l’anxiété.

L’anxiété et les réactions physiologiques

En général, le stress et l’anxiété que nous ressentons sont accompagnés de sensations désagréables, d’une crainte plus ou moins vague, de divers symptômes comme des palpitations cardiaques, pression sanguine élevée, tremblements, chaleurs, gorge nouée, mal de tête, étourdissements, engourdissements ou picotements, douleurs thoraciques, sensation d’étouffer, sueurs abondantes, nausées, incapacité à demeurer en place, etc.

Ces réactions sont en fonction de l’intensité de l’anxiété vécue, qui varie en fonction de mon langage intérieur. Plus je suis stressé, tendu, anxieux, plus nombreux seront les symptômes qui apparaissent. Ceux-ci peuvent générer une souffrance telle que je deviens incapable d’agir.

La famille de l’anxiété

Selon l’approche émotivo-rationnelle, on retrouve les émotions suivantes dans la famille de l’anxiété :

  • Le doute, l’inquiétude, l’épouvante et la stupeur.
  • La crainte, l’angoisse, la hantise et l’effroi.
  • La méfiance, la panique, le tourment et la frayeur.
  • L’appréhension, l’affolement, la phobie et la terreur.
  • La gêne, la timidité et la honte.


Ces émotions sont difficiles à vivre. Elles témoignent de difficultés vécues face à certaines situations de notre vie. Dans une perspective de guérison, elles sont des signaux d’alarme de notre corps et peuvent être un élément déclencheur vers des actions constructives.

Anne

Émilie

Mylène

Richard

Des membres de nos groupes de soutien ont accepté de nous partager généreusement leur cheminement et comment ils en sont arrivés à apprivoiser leur anxiété.

Inspirant, touchant...

TÉMOIGNAGES VIDÉO